2000 4 mai : Accord-cadre relatif à l’améngament et à la réduction du temps de travail des eprsonnels des entreprises de transport sanitaire

[featured_image]
Télécharger
Download is available until [expire_date]
  • Version
  • Télécharger 4
  • Taille du fichier 348.21 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 4 mai 2000
  • Dernière mise à jour 20 mars 2023

2000 4 mai : Accord-cadre relatif à l'améngament et à la réduction du temps de travail des eprsonnels des entreprises de transport sanitaire

Les parties signataires ayant analysé la situation particulière de la profession se sont données dans le présent accord-cadre plusieurs objectifs : 1. L'actualisation. Depuis octobre 1978, aucun texte conventionnel n'a été négocié dans le transport sanitaire alors que les conditions d'exercice de cette profession ont évolué. Il convenait, en conséquence, d'actualiser les dispositions complétant le code du travail en y intégrant non seulement l'évolution des activités et des métiers et de leurs conditions d'exercice mais aussi les objectifs recherchés par les partenaires sociaux. 2. L'harmonisation. Les entreprises privées de transport sanitaire sont nombreuses, souvent de petite taille ; elles exercent leur activité dans l'ensemble des régions métropolitaines et des départements d'outre-mer. Les pratiques sociales, comme la dénomination même de ces pratiques, sont très diversifiées. Il convenait, en conséquence, que le nouveau cadre conventionnel soit socialement équilibré et économiquement régulateur. 3. L'emploi. La France, comme d'autres Etats de l'Europe, connaît un taux élevé de chômage. Les parties signataires ont tenu compte de cette situation lors de la rédaction de l'accord-cadre. En conséquence, les dispositions concernant non seulement l'aménagement et la réduction du temps de travail mais aussi les permanences devront avoir pour effet de créer en quelques années, à conjoncture économique comparable, plusieurs milliers d'emplois dans la profession. 4. Les conditions de travail et la qualité de vie. Le service du malade est l'objet prioritaire du métier des entreprises de transport sanitaire. Un tel engagement implique une disponibilité de tous les instants qui nécessite d'assurer des permanences, et, à tout le moins, d'être en capacité de répondre aux demandes de transport sanitaire à toute heure du jour et de la nuit.